Le sujet d’invention

Méthode :

Pour réussir l’écriture d’invention, il faut prendre garde à respecter quelques principes. En effet, bien que ce sujet puisse vous paraître « séduisant » pour de multiples raisons, il exige, comme les deux autres sujets d’ailleurs, de la méthode. En réalité, c’est un exercice aussi difficile (sinon plus ?) que les deux autres.

Tout d’abord, il faut s’assurer qu’on a bien identifié le genre du texte à produire : le sujet demande-t-il d’écrire une lettre, un article, une scène de théâtre ?

Ensuite, il faut respecter les contraintes exprimées dans le sujet. Lisez bien les instructions contenues dans le sujet car c’est sur ce respect des consignes que vous serez, entre autres critères, évalué.

Si vous lisez bien le sujet, vous serez en mesure de connaître la situation d’énonciation, c’est-à-dire : qui parle ? à qui ? dans quelle circonstance ?

1- Concevoir le projet, c’est-à-dire définir la forme générale en interrogeant la consigne.
Il faut identifier le rapport entre :
– le sujet et les textes du corps
– le sujet et le texte support
– et enfin le sujet et l’objet d’étude.
Il faut identifier la situation d’énonciation. Le candidat parle-t-il en son nom ou est-il quelqu’un d’autre ?
Il faut identifier l’exercice demandé : article, lettre, monologue, dialogue, discours devant une assemblée, essai, apologue, préface.
Par exemple, si les textes supports sont des extraits de pièces de théâtre, il faut faire un dialogue sans oublier les didascalies (indications scéniques) et les onomatopées.
Il faut donc connaître absolument le code de tout ces genres : caractéristiques, fonctions et objectifs
Il faut identifier le registre demandé (comique, didactique…).
Celui-ci sera soit demandé explicitement, soit imposé implicitement par le sujet, le thème, la situation
Il faut identifier le thème, généralement donné.
Exemples :
– Rédiger la préface d’une nouvelle édition des contes philosophiques de Voltaire.
– Ecrire une lettre à un auteur que vous aimez pour le convaincre de vous laisser écrire sa biographie.
2- La composition
Il faut chercher les idées grâce aux connaissances acquises durant l’année, mais aussi trouvées dans les textes du corps ou en réfléchissant aux mots (pour chercher des images afin de constituer des idées).
Il faut concevoir le schéma détaillé du texte.
3- Rédiger
Il faut vérifier que la situation d’énonciation est claire, que les indices de compréhension sont intelligibles.
Il faut faire en sorte que la progression logique soit apparente.
Il faut adapter le vocabulaire.
Avoir un niveau de langue très soutenu.
En effet, le sujet d’invention est déjà ce qui est demandé au brevet des collèges: donc arrivés en 1ère, il est attendu une écriture beaucoup plus travaillée. Avoir de bonnes idées ne suffira pas.
Préférer la qualité à la quantité : utiliser des procédés stylistiques, etc.
Enfin, faites attention à la mise en page.

Retour