Etudes de sciences naturelles & technologiques

L’Université a pour mission de former des étudiants compétents, capables de mettre leurs connaissances, leur savoir-faire et leur personnalité au service d’une société de plus en plus complexe et souvent imprévisible…  Les sciences et les technologies sont au coeur de cette bataille de l’intelligence.

Un panel varié de formation

L’offre de formation est abondante dans le secteur sciences et technologies. Néanmoins, c’est dans les facs de sciences que l’on trouve le plus grand choix de formations offrant les plus larges débouchés. Il y a plus de 150 facs de sciences qui couvrent l’ensemble du territoire français. Cela permet de choisir librement son parcours de formation en le commençant dans une fac et en le poursuivant dans une autre. Dans les facs de sciences, on a le choix de la durée des études et du degré de professionnalisation, en disposant d’un large choix de diplômes.

Un des objectifs de la fac est de faire bénéficier les étudiants d’une étape professionnalisante avant l’entrée dans la vie active. C’est pour cette raison que sont proposés notamment :

  • les licences professionnelles pour une sortie à Bac + 3
  • les masters professionnels pour une sortie à Bac + 5

On peut ainsi poursuivre jusqu’au doctorat ou q’orienter vers de nombreuses autres formations à l’intérieur comme à l’extérieur de la fac.

Une filière peu lisible de l’extérieur !

Deux éléments concourent à améliorer la lisibilité et la cohérence des formations des facs de sciences en France et en Europe :

  • L’utilisation de la dénomination “sciences et technologies” pour les licences et masters dans la plupart des universités françaises.
  • Le décloisonnement des cursus qui assure une meilleure identité par l’affichage des grands domaines de compétence des universités.

Des études “flexibles” ?

Même s’il existe des parcours types de formation, l’offre de formation des facs de sciences est construite pour :

  • assurer une plus grande souplesse et une cohérence des parcours de formation,
  • faciliter le processus d’orientation progressive ou de réorientation.

La variété des parcours est facilitée par :

  • l’organisation semestrielle et modulaire des enseignements,
  • le système des crédits ECTS,
  • l’annexe descriptive aux diplômes.

Et en apprentissage ?

Il est possible de suivre certaines formations dans le cadre de l’apprentissage ; c’est le cas notamment de certaines licences professionnelles. Si l’on souhaite avoir un contact le plus tôt possible avec le marché du travail, c’est une voie à explorer.

Retour