SANTE

L'amour sans prise de tête

 

D'où la campagne de l'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) qui s'appuie, entre autres, sur

le guide Questions d'ados.
Celui-ci répond à de nombreuses questions que se posent garçons et filles sur l'amour, la sexualité, la contraception,... indispensable pour tous.

La contraception est en effet indispensable. Pourquoi ? Parce qu'en France, une grossesse sur trois est non prévue et l'on compte chaque année plus de 200 000 IVG (interruptions volontaires de grossesse). Le nombre d'IVG tend même à augmenter chez les mineures et les femmes de moins de 20 ans.

 

Un risque de grossesse à chaque rapport sexuel

Il faut d'abord tordre le cou à certaines idées reçues. Ainsi, il est vrai que le risque de grossesse existe à chaque rapport sexuel ; que même si les premiers cycles d'une adolescente sont irréguliers, ce n'est pas pour autant qu'elle n'ovule pas. Que s'il n'y a pas pénétration, une fille peut quand même tomber enceinte : les spermatozoïdes, déposés à l'entrée du vagin, peuvent remonter jusque dans les trompes. Faire l'amour pendant les règles est risqué aussi, puisque l'ovulation peut se déclencher très tôt après celles-ci...

La contraception, c'est indispensable, mais mieux vaut qu'elle soit adaptée à chacun et à chacune.

En effet, beaucoup de filles ont encore du mal à gérer leur contraception au quotidien. Par exemple 27 % des 21-30 ans oublient fréquemment leur pilule (au moins une fois par mois, selon l'enquête 2007 de l'INPES, « Les Français et la contraception » !)

L'implant, l'anneau, le patch, le stérilet...

Se faire prescrire une contraception adaptée, c'est pas si compliqué !

Reste que l'on a parfois du mal à en parler. Avec les copains, c'est peut-être plus facile qu'avec les parents, mais cela ne doit pas empêcher de s'adresser à des professionnels, parce que tes potes ne savent pas tout. Tu peux consulter un gynécologue ou un médecin généraliste qui sont tenus au secret professionnel, ou bien aller dans un CPEF (centre de planification ou d'éducation familiale), gratuitement et de manière anonyme si tu es mineure. L'infirmière scolaire peut aussi te conseiller dans tes démarches. Ces précautions permettent aussi d'être plus zen le jour J.

Mais dans tous les cas, le préservatif reste incontournable tant que l'on n'a pas fait le test de dépistage du sida (il faut bien se renseigner sur les modalités du test). En effet le préservatif  est la seule barrière contre le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles.

Halte aux idées reçues : la contraception, c'est sans danger !

Selon l'enquête 2007 de l'INPES, 22 % des Français pensent que la pilule peut rendre stérile, 24 % qu'elle fait systématiquement grossir, 50 % pensent qu'il faut déjà avoir eu un enfant pour se faire poser un stérilet... STOP ! Il n'y a quasiment aucune contre-indication à tous les modes de contraception. Et la prescription sera faite en fonction de toi, de tes envies, de ton mode de vie, de tes craintes... Sais-tu qu'il existe des préservatifs en polyuréthane pour ceux qui sont allergiques au latex ? Que le stérilet est idéal pour une fille qui veut être tranquille pendant plusieurs années ? Et qu'il y a parfois des « bonus » : certaines pilules peuvent, par exemple, sonner le glas de ton acné...

 

Oubli de pilule, préservatif qui craque...

La contraception d'urgence, solution de rattrapage pour éviter une grossesse !

À condition de prendre, dans les 72 heures maximum après le rapport sexuel, une contraception d'urgence. Si tu es mineure, tu peux te faire délivrer la pilule du lendemain, sans condition, sans autorisation de tes parents, sans ordonnance et gratuitement :

- par le pharmacien

- par l'infirmière scolaire

- dans un centre de planification et d'éducation familiale

Tu peux aussi te faire poser un stérilet par un médecin, celui d'un CPEF par exemple, dans les 5 jours maximum qui suivent l'ovulation.

Si tu es majeure, une ordonnance de ton médecin (généraliste ou gynécologue) permet de te faire rembourser la contraception d'urgence.

 

En savoir plus :

Le nouveau numéro gratuit, Fil santé jeunes, "32 24" 7/7 de 8h à minuit

Un site Internet : www.choisirsacon

©WapEduc

Retour
Accueil WapEduc