SANTE

Asthme et sport

Asthme et sport : contrairement aux idées reçues, être asthmatique n'empêche pas de faire du sport. Au contraire, c'est même recommandé !

Source : KEEK.fr
Publié par Riddick le 28 août 2010

Contrairement aux idées reçues, être asthmatique n'empêche pas de faire du sport. Au contraire, c'est même recommandé... à condition de prendre quelques précautions.

Asthmatique ou non, les bénéfices d'une pratique sportive régulière sont réels. Car les poumons sont des organes paresseux : moins on leur en demande, moins ils en font. Mais le contraire est vrai aussi : en les obligeant à travailler régulièrement, on développe sa capacité respiratoire.

Si vous êtes asthmatique, vous avez donc tout intérêt à pratiquer un sport d'endurance (comme le vélo ou la natation) voire un autre sport (comme la danse ou la boxe). Si on vous dit que c'est impossible, n'y croyez pas : ne nombreux sportifs de haut niveau sont asthmatiques et on su adapter leur entraînement pour mener une belle carrière. Pensez par exemple à Justine Hénin ou David Beckam...

Par contre, ne faites pas n'importe quoi ! L'échauffement doit être progressif et soigné afin de ne pas provoquer une crise, souvent liée à des efforts courts et violents. Et si aucun sport n'est a priori contre-indiqué, on évitera l'équitation à cause des allergies potentielles provoquées par le cheval. A part ça, tout est permis, même la plongée sous-marine !

Enfin, soyez vigilant en ce qui concerne le climat : ce qui provoque une crise d'asthme, c'est l'importance de la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur du corps. Ainsi, si l'air ambiant est froid, prenez soin de vous couvrir le bas du visage avec une écharpe et respirez par le nez pour le réchauffer.

Et en cas d'asthme déclenché par l'exercice (qui touche 50 à 80% des asthmatiques), l'inhalation d'un bronchodilatateur ou d'un bêtamimétique dix à quinze minutes avant l'effot suffit le plus souvent à éviter une crise.

Sportez-vous bien !

©WapEduc

Retour
Accueil WapEduc